Puisez dans le langage de vos lecteurs les mots pour votre site


Avez-vous vos listes de questions à portée de main ?

Ces listes vous rendront la vie beaucoup plus facile par la suite, aussi bien pour satisfaire vos lecteurs que pour être apprécié des moteurs de recherche.

Vous avez besoin des questions dont vous parle la précédente page pour en extraire les mots clés et les expressions clés que vos lecteurs vont très probablement utiliser.
Un extrait du rouleau qui constitue le manuscrit de "Sur la route" de Jack Kerouac"

Quel langage ?

Le niveau de langage que votre lecteur utilise est la première chose à identifier. Ce n’est souvent pas le même que celui que vous utiliseriez. Notez comment votre lecteur désigne les choses et quel langage il utilise pour les demander.


Les mots clés et les expressions clés que votre lecteur utilise lorsqu’il parle

Regroupez les mots et les expressions qui apparaissent le plus souvent dans vos listes de questions.
Vos lecteurs cherchent un « hôtel bon marché dans votre ville près de la gare » plutôt qu'un « hébergement bon marché à une distance raisonnable des transports en commun ». La différence entre les deux formulations illustre le genre d’incompréhension qui se produit trop souvent entre le créateur d'un site et ses visiteurs : ils parlent bien de la même chose, mais pas de la même manière.

Identifiez les expressions utilisées par votre visiteur, parce qu'elles sont celles qu’il reconnaîtra et comprendra le plus facilement.


Localisation de l'activité décrite

Tous les mots clés n’ont pas la même importance. Souvent, la localisation d'une activité est cruciale. Les lecteurs ne cherchent pas un « bon restaurant japonais » mais un « bon restaurant japonais à Aix-en-Provence ». Internet est aussi vaste que le monde. Si votre activité est locale, il est essentiel de préciser son emplacement.

 

Vos propres mots clés

Regroupez et classez aussi les mots et expressions que vous avez listés à propos des spécificités de votre activité, dans un langage qui vous convient. Vous les utilisez pour parlez de ce qui vous rend différent, remarquable. 

En termes de marketing, ces mots et ces sujets constitueront la partie de votre site qui s'adressera à ce que vous pourriez appeller “une niche”.

Par exemple, pour un voyageur amateur de maisons d’hôtes, il s'agit de répertorier ce qui le fera venir et revenir : concerts de jazz, cours de cuisine locale, vue sur la montagne, etc. Cela aussi fait partie des choses que les gens recherchent sur le web. C'est une manière intéressante de constituer, petit à petit, votre propre lectorat dans cet immense Internet. 


Les expressions utilisées dans les moteurs de recherche

La façon dont une personne demande des informations, qu’elle parle ou qu'elle lise un site web, et la façon dont elle pose une question à un moteur de recherche comme Google sont souvent très différentes. C’est votre travail de connaître le niveau de langage de votre client dans tous ces cas de figure. Vous pourrez ainsi adapter le texte et l'organisation de votre site web en conséquence.


Une erreur trop commune

Il est très tentant de construire vos titres et vos pages au plus près de ce que cherche à y trouver Google. Mais attention ! Vos lecteurs doivent comprendre ce que vous leur dites et ressentir que c'est à eux que vous parlez. À l'usage, vous verrez qu'il est bien préférable — et beaucoup plus facile — d’expliquer les choses à vos lecteurs dans leur langue plutôt que de chercher à plaire à tout prix aux moteurs de recherche.

De plus, répéter les mêmes choses encore et encore n’améliorera pas le classement de votre site web par Google, mais cela nuira très certainement à l'expérience vécue par vos lecteurs lorsqu'ils visiteront votre site web.


Avant d'écrire, laissez votre sujet vous guider pour trier et choisir les mots que vous utiliserez : ils fixent le champ lexical de votre site

L'expression “champ lexical” peut laisser perplexe. C'est en fait une manière de décrire efficacement quelque chose de simple.

Le langage utilisé dans votre site doit rester, autant que possible, aussi facile à lire qu'à comprendre. Du coup, choisissez dans la liste de mots extraite de vos listes de questions les mots les plus utilisés, les plus précis et les plus spécifiques pour traiter de votre sujet.


Par exemple, si je liste les mots « pare-brise, volant, transmission, pneu, route, transport » et que je veux vous vendre de l'huile, vous comprenez qu'il ne s'agit pas d'huile de cuisson car tous les mots appartiennent au même champ lexical, celui de l'automobile.

Quand vous écrivez pour le web, essayez d'utiliser un vocabulaire tiré du même champ lexical que celui que vos visiteurs et Google s'attendent à trouver.


Vous comprendrez aussi à l'étape suivante que chaque page peut exploiter un champ lexical particulier, correspondant à l'aspect du sujet qu'elle traite.


Garder un vocabulaire proche de celui de vos lecteurs est une façon de garantir la clarté de vos propos

___

Si vous avez suivi les conseils des 5 premières pages de ce guide, vous avez déjà posé de solides fondations pour votre site web

Trop souvent, beaucoup de professionnels ignorent ces étapes pourtant fondamentales. Pourtant, comme vous le verrez par la suite, ces étapes facilitent la création et aboutissent à un le résultat bien plus clair pour les lecteurs.

   

Maintenant, voyons ensemble sur quoi vous concentrer lorsque vous 

écrivez les réponses aux questions de vos lecteurs pour construire les pages de votre site web.