Bien choisir les métadonnées de chaque page
“titre”, “description”, “mots clés”...


Du mythe à la réalité 

Les métadonnées ne sont pas, à elles seules, un outil d’optimisation pour les moteurs de recherche. Si l’on vous a dit que les métadonnées étaient le principal moyen pour votre site d’être compris et référencé par les moteurs de recherche, on vous a menti.


Nous verrons plus bas comment le moteurs de recherche utilisent ces métadonnées. 

Mais tout bon professionnel vous le dira, le contenu de votre site web, sa pertinence et son organisation sont les aspects sur lesquels se focalisent d'abord les moteurs de recherche.


À quoi servent les métadonnées

Appelées aussi “meta tags” ou “meta éléments” ou “balises meta”, les métadonnées font partie du code HTML qui constitue les pages de votre site, une fois celui-ci publié sur le web. Ce sont des balises utilisées pour documenter certains aspects de chacune des pages. Il en existe différents types, chacun jouant un rôle différent.


Comment formater ces métadonnées

Vous pouvez accéder aux métadonnées d'une page en cliquant, dans l'éditeur de site, sur l'icône représentant une < clé >, en haut à droite de la page.

Vous trouverez des informations utiles en cliquant sur la bulle jaune ( ? ) située à côté de chaque champ du formulaire “métadonnées”.

Comment les métadonnées sont interprétées par les moteurs de recherche et comment bien les écrire


Les métadonnées sont un rappel des éléments caractéristiques de votre contenu, une référence à considérer pour Google et les autres moteurs de recherche. Les qualités essentielles de votre site web sont déjà incluses dans vos textes et dans leur organisation sous la forme de réponses aux questions de vos lecteurs.


Ces métadonnées sont comme une aide supplémentaire que vous fournissez aux moteurs de recherche. Si elles correspondent à ce que Google comprend de votre site web, c’est un bonus en terme de recherches et de résultats. Si elles ne reflètent pas le contenu de la page à laquelle elles sont associées, cela peut influencer négativement Google.

La métadonnée “Titre de la page” (<title> en html)

Le contenu de la métadonnée <title> apparaît en haut de la fenêtre ou de l’onglet de votre navigateur. Il est essentiel que cette métadonnée reflète précisément le contenu de la page de votre site mais aussi qu’elle soit assez courte pour être lue en entier. 

Les métadonnées “Titre” et “Description” sont les favorites des moteurs de recherche car elles fournissent de très bons indices sur le contenu de votre site web. Cette métadonnée s'affiche dans les pages de résultats des moteurs de recherche.

Pensez à cette métadonnée à l'égal des noms des onglets. Tous deux guident le lecteur en lui fournissant une brève description de l’endroit où il se trouve dans le site. Aussi, le titre de chaque page du site devrait être différent et unique.


La métadonnée “Description de la page” (<description> en html)

La description de la page est elle aussi vue par vos lecteurs potentiels lorsque Google affiche votre site dans les résultats de recherche. La description devrait, en deux ou trois phrases simples et précises, expliciter le contenu de la page. 

Google utilise aussi la description pour confirmer la correspondance entre les métadonnées et le contenu de la page. Veillez donc à utiliser dans la description les expressions clés les plus importantes parmi celles contenues dans les textes de la page.

Imaginez comment les lecteurs vont voir cette description dans la page de résultats de Google : ils la liront très rapidement, en jetant un coup d’œil aux titres et à un ou deux mots clés dans la description. Assurez-vous en conséquence que les mots clés les plus importants se trouvent au début de cette métadonnée “Description”.

Évitez les superlatifs “Le meilleur”, “Superbe”, “génial”, etc. Les lecteurs comme les moteurs de recherche les considèrent avec méfiance.


La métadonnée “Mots clés de la page” (<keywords> en html)

Souvent surestimée, et très probablement un marqueur sans grande importance pour les moteurs de recherches, la métadonnée “Mots clés” doit quand même être documentée. Pour chaque page, choisissez les cinq mots clés les plus significatifs et placez-les par ordre d’importance. 

Évitez d’utiliser des mots clés qui n'apparaissent pas dans les textes de la page.


Le “Nom du fichier sur le serveur”

Ce n’est pas une métadonnée à proprement parler. Cependant, le nom du fichier qui stocke le code html de la page aide, lui aussi, vos lecteurs et Google à référencer et comprendre votre site.
   Dans l'adresse de cette page
   http://organiser-un-site-web.simdif.com/choisir-ses-meta-tags.html
   "choisir-ses-meta-tags" est le nom du fichier
(sur la première page c'est toujours index.html )

Comme le titre, le nom de fichier devrait décrire le contenu de la page en restant très court. Le nom agit conjointement comme balise pour vos lecteurs dans l’adresse de la page (url) et comme référence pour Google pour comprendre le contenu de cette page.
Notez bien : Une fois que vous avez choisi un nom de fichier, évitez de le changer par la suite. Si vous le faites, vous changerez en même temps l'adresse de la page et tous les liens pointant vers cette page seront perdus. Aussi, prenez le temps de bien choisir le nom du fichier pour pouvoir le garder longtemps.
Aidez les moteurs de recherche à comprendre et se focaliser sur ce qui est important dans votre site web

___

Votre site est presque prêt

Comprenez maintenant comment les moteurs de recherche voient votre site.